Galaxy Fold: qui a cassé le smartphone pliable de Samsung?

Quelques jours après avoir reçu leur exemplaire du smartphone pliable de la marque, des journalistes américains ont rencontré différents problèmes. Samsung va inspecter ces appareils.

Le Samsung Galaxy Fold est-il vraiment prêt à être commercialisé? Prévu pour le 26 avril aux États-Unis, et le 3 mai en France, plusieurs journalistes américains ont constaté différents dysfonctionnements concernant l’écran pliable du smartphone et ce, après seulement quelques jours de test. Bosse, clignotement, écran noir…

Ces problèmes correspondent à deux cas différents. Le premier concerne le retrait du film protecteur qui recouvre l’écran de l’appareil. Samsung avait indiqué qu’il ne fallait pas enlever cette protection, mais pas de façon claire. Un avertissement est en effet présent sur certaines versions du Galaxy Fold comme celle de l’opérateur mobile américain T-Mobile. Cependant, cette information ne figurait apparemment pas sur les boîtes fournies aux journalistes. Une fois cette protection retirée, l’exemplaire de Mark Gurman, journaliste de Bloomberg, a dysfonctionné, n’affichant que du noir sur les deux tiers de l’écran. «J’ai retiré la protection car je ne savais pas que je ne devais pas y toucher. Les consommateurs ne le sauront pas non plus», note le journaliste sur son compte Twitter. «La protection avait l’air de pouvoir se détacher depuis le coin gauche du téléphone, donc je l’ai retirée.» Marques Brownlee, youtubeur dont les vidéos sont axées sur la technologie, a fait la même erreur, et s’est lui retrouvé avec un appareil qui ne fonctionnait plus du tout.

De l’autre côté, certains journalistes ont eu des problèmes avec le Galaxy Fold, bien qu’ils n’aient pas retiré le film protecteur. Dieter Bohn, journaliste du site The Verge a remarqué la présence d’une bosse au niveau de la pliure du smartphone, qui a fini par casser l’écran à ce niveau. «Ce qui est encore plus inquiétant, c’est que ce renflement finit par appuyer sur l’écran et le briser», explique-t-il. Steve Kovach de la chaîne américaine CNBC a lui publié une vidéo sur Twitter, montrant les deux parties de l’écran clignotant de manière aléatoire. Aucun de ces problèmes n’a été constaté lors de la prise en main du Figaro ou plus généralement par des journalistes français.

Une analyse des appareils défectueux chez Samsung

Samsung a récupéré les exemplaires défectueux et en a fourni de nouveaux aux testeurs. Le fabricant coréen a expliqué dans un communiqué mercredi soir qu’il allait «inspecter de façon minutieuse ces appareils pour déterminer la cause du problème». Le géant est également revenu sur le film protecteur dans sa déclaration. «L’écran principal du Galaxy Fold est doté d’une couche protectrice supérieure, qui fait partie de la structure d’affichage conçue pour protéger l’écran des rayures involontaires. Le retrait de la couche de protection ou l’ajout d’adhésifs sur l’écran principal peut l’endommager». Il a assuré veiller à ce que ces informations soient clairement transmises à ses clients.

En marge de sa présentation, Samsung avait déclaré avoir effectué des tests rigoureux sur l’affichage en promettant que l’écran pliable survivrait à plus de 200.000 pliages. Autrement dit, une pliure commencerait à se manifester après ces nombreux pliages. Une vidéo de prise en main en mars avait pourtant montré que cette dernière restait bien visible une fois l’écran déplié. Lors de la prise en main du Figaro, il a été remarqué que la pliure du milieu apparaissait dans certaines conditions, en fonction des reflets et de l’éclairage, mais sans que cela soit vraiment pénalisant.

Cet article est apparu en premier sur: http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/aux-etats-unis-des-journalistes-ont-deja-casse-le-smartphone-pliable-de-samsung-20190418