Les révélations d’un présumé djihadiste au Burkina

Copyright de l’image
Getty Images

Image caption

Des soldats burkinabè lors d’une opération contre de présumés djihadistes dans le Nord

Des preuves de contacts avec des personnes installées dans les pays voisins cités auraient été établies.

Le responsable djihadiste a été mis aux arrêts à l’est du Burkina en mars dernier au cours d’une opération dénommée Utapuanu, foudre en langue locale.

C’est au cours de son interrogatoire que Oumarou Diallo, alias Diaw Oumarou a affirmé avoir en projet l’installation d’une cellule djihadiste à l’est avec des ramifications dans les pays voisins du sud.

Lire aussi:

Selon une source gouvernementale, les autorités Burkinabè ont alerté le Togo, le Ghana, le Benin en leur demandant de prendre des mesures pour suivre les traces de certaines personnes restées en contact avec ces groupes.

Cet article est apparu en premier sur https://www.bbc.com/afrique/region-47957491