La voiture autonome reste un rêve – Uber

Les voitures autonomes dans les rues des villes du monde entier… La perspective a de quoi faire rêver. Mais il ne faudrait pas s’emballer selon le département Technologies d’Uber.

La firme de VTC investit sur la recherche, mais ses équipes de chercheurs affirment qu’il va encore falloir compter sur les chauffeurs humains.

« Il y a quelques défis. Mais à terme, nous verrons des voitures autonomes sur les autoroutes et aussi dans les villes. Et les difficultés sont différentes selon qu’on est sur les autoroutes ou dans les villes. Il y a beaucoup de gens qui font de nombreuses choses que vous ne prévoyez pas. », explique Raquel Urtasun, scientifique en chef du groupe Uber Advanced Technologies (ATG).

L’idée est de s’assurer que nous sommes comptables des standards de sécurité les plus élevés et que nous soyons en fait la référence de la sécurité dans le secteur.

Les progrès des équipes de recherches d’Uber impressionnent dans le secteur alors que l’entreprise promet de mettre ses premiers modèles en circulation avant la fin de l’année. Des analystes considèrent que le succès de la transition vers les véhicules autonomes est crucial pour l’entreprise de VTC. Elle prévoit d’investir un million de dollar à Toronto au Canada pour étendre ses tests.

« Je pense qu’il y aura des annonces de la compagnie, mais pour l’instant nous n’avons rien à annoncer. Lorsque nous nous sentirons prêts, nous irons vers d’autres villes. Ce qui est très important pour nous est de ne pas se précipiter sous la pression… Et nous avons été sous pression. Parce que nous avons retiré notre flotte, tout le monde a dit que Uber est condamné, et ce n’est pas le cas. Nous avons développé beaucoup de choses en laboratoire avec des tests hors ligne. »

Uber a modéré son enthousiasme après qu’une de ses voitures autonomes encore à l’essai a tué un piéton en mars 2018 aux États-Unis.

Après cet événement, l’entreprise a retiré ses voitures sans chauffeur des routes et suspendu les essais entammé dans son centre dédié en Arizona. Mais ces tests ont repris en décembre dernier.

« C’est très triste et extrêmement malheureux ce qui s’est passé. Et nous avons analysé à nouveau ce que nous faisons… Pas seulement en rapport avec cet accident en particulier. L’idée est de s’assurer que nous sommes comptables des standards de sécurité les plus élevés et que nous soyons en fait la référence de la sécurité dans le secteur. »

Malgré ces contre-coups, un groupe d’investisseurs se dit prêt à placer un milliard de dollars dans l’unité de recherche sur les véhicules autonomes d’Uber.

SOURCE: https://fr.africanews.com/2019/04/12/la-voiture-autonome-reste-un-reve-uber/