Cameroun – Insécurité: Quatre militaires tués dans l’explosion d’une mine de Boko Haram à l’Extrême-Nord


Quatre militaires camerounais engagés dans la lutte contre les combattants islamistes de Boko Haram ont été tués ce vendredi 12 avril 2019 et sept autres blessés dans l’explosion d’une mine à Kewara à l’Extrême-Nord, a-t-on appris de sources sécuritaires.

« Un véhicule militaire transportant des militaires de l’Opération Alpha de la Force Multinationale Mixte (FMM) a sauté sur une mine ce matin (vendredi 12 avril 2019) vers Kerawa alors qu’il effectuait une patrouille entre Gouzdavreket et Assigachia», localités de l’Extrême-Nord du Cameroun proches du Nigeria, a indiqué sous couvert d’anonymat une source sécuritaire de la Force Mixte Multinationale.


« Quatre militaires sont morts, sept autres ont été blessés et le véhicule est complètement endommagé », quand le convoi militaire a heurté la mine, a-t-il ajouté.

Ces dernières semaines, le groupe terroriste a multiplié les attaques contre des cibles militaires dans l’Extrême-Nord du pays, infligeant de pertes humaines et matérielles à l’armée camerounaise.

Dans la nuit du 7 au 8 avril 2019, trois militaires camerounais ont été tués lors d’une attaque dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun par des combattants nigérians de Boko Haram. L’attaque est survenue dans le petit village de Sagmé qui est séparé du Nigeria par une rivière dont l’eau se tarit en saison sèche, favorisant la traversée à pied d’une rive à l’autre.

Depuis mai 2014, date à laquelle le Cameroun a commencé à lutter contre le mouvement terroriste Boko Haram, les islamistes ont tué plus « 2.000 civils et militaires » et enlevé « un millier de personnes » dans l’Extrême-Nord du pays, selon le centre d’analyse International Crisis Group (ICG).


Cet article est apparu en premier sur https://actucameroun.com/2019/04/13/cameroun-insecurite-quatre-militaires-tues-dans-lexplosion-dune-mine-de-boko-haram-a-lextreme-nord/