Les Gilets jaunes se donnent rendez-vous à Toulouse “pour poursuivre la lutte contre Macron”

Pour leur 22e samedi de mobilisation, les Gilets jaunes sont appelés à se rassembler en nombre à partir de 12 h sur la place du Capitole à Toulouse. Le préfet de Haute-Garonne y a interdit toute manifestation entre 10 h et 21 h.

Les pancartes sont déjà de sortie à Toulouse et les manifestants réunis pour plusieurs happenings, samedi 13 avril, avant même le grand rassemblement prévu à partir de midi, place du Capitole. Pour l’acte XXII des Gilets jaunes, Toulouse s’érige en capitale nationale.

Objectif : montrer que la mobilisation ne faiblit pas à quelques jours des annonces attendues d’Emmanuel Macron pour boucler le grand débat. Les Gilets jaunes de la Ville rose misent sur des renforts de Bordeaux et Montpellier, et la présence de figures de la contestation, Priscillia Ludosky ou Maxime Nicolle (alias “Fly Rider”), pour grossir leurs rangs. Ils étaient jusqu’à 10 000 manifestants comptabilisés en janvier.

800 policiers et gendarmes

Face à cette “volonté d’en découdre”, le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a prévenu qu’il y aurait un dispositif “proportionné” avec plus de 800 policiers et gendarmes déployés dans les rues.

Ce rendez-vous sera le premier depuis l’entrée en vigueur jeudi de la loi anticasseurs, instaurant notamment un délit de dissimulation du visage dans les manifestations.

À Paris, la préfecture de police a pris un arrêté interdisant tout rassemblement de Gilets jaunes sur les Champs-Élysées et dans les rues perpendiculaires. Régulièrement imposées depuis la mi-mars, les interdictions partielles de manifester concernent aussi nombre d’autres villes, Lille, Lyon, Montauban…

Des rassemblements sont également prévus à Marseille, Grenoble ou encore Lille. La semaine dernière, l’acte XXI avait rassemblé 22 300 personnes dans les rues, selon le ministère de l’Intérieur, soit le plus faible décompte officiel depuis novembre.

Source de l’article: https://www.france24.com/fr/20190413-gilets-jaunes-toulouse-capitole-macron-samedi-mobilisation