« Il n’est ni imaginable ni admissible que le RDPC soit en situation de précarité à Yaoundé alors que nous détenons les manettes »

Dans la vision des élections régionales, municipales et législatives, Jean Nkuete, le Secrétaire général du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) prépare le terrain pour assurer une victoire écrasante du RDPC dans les prochaines échéances électorales.

Jean Kuete (c) Droits réservés

Selon Actu Cameroun, Jean Nkuete est allé à la rencontre de ses camarades militants pour échanger sur les voies et moyens à mettre en œuvre afin de consolider les acquis et corriger les faiblesses du RDPC enregistrées lors de l’élection présidentielle du 07 octobre 2018.

Pendant son séjour dans le département du Wouri (Douala), où Paul Biya le candidat du RDPC a perdu la dernière présentielle et dans le département du Mfoundi (Yaoundé) où le candidat du RDPC, dans son fief, a eu du mal à conserver son leadership devant le candidat du MRC, Jean Kuete, d’un air narcissique et sur un ton ferme, a invité son auditoire à se mobiliser redresser la pente.

« Il faut très rapidement nous remettre à l’ouvrage pour préparer l’avenir sur deux axes principaux. La première porte sur le renforcement durable de la position de Yaoundé comme place forte du Rassemblement démocratique du peuple camerounais. Parce qu’il n’est ni imaginable ni admissible que le RDPC soit en situation de précarité à Yaoundé alors que nous détenons les manettes du pouvoir d’État. Le deuxième axe concerne la préparation des prochaines élections législatives, municipales et régionales qui convient d’envisager dans le sillage d’améliorer et renforcer le succès de la dernière élection présidentielle. Le travail doit être orienté vers le renforcement de la proximité avec les populations de la capitale dans les cellules et au quotidien » a formulé Jean Kuete au cours d’une réunion tenue à Yaoundé le mercredi 10 avril 2019 avec les responsables du RDPC dans le Mfoundi, a appris lebledparle.com d’Actu Cameroun.

De mémoire, dans un commentaire publié au lendemain de la dernière Présidentielle, Cameroon-Tribune, dans son édition du 24 octobre 2018 signalait que « les scores étriqués entre le RDPC et le MRC dans les départements du Mfoundi, de la Mifi et du Wouri peuvent aussi être analysés comme l’expression d’une population électorale de plus en plus exigeante ».

Cet article est apparu en premier sur https://www.lebledparle.com/actu/politique/1107336-jean-kuete-il-n-est-ni-imaginable-ni-admissible-que-le-rdpc-soit-en-situation-de-precarite-a-yaounde-alors-que-nous-detenons-les-manettes