“Chacun a droit à son intimité” : Pierre Casiraghi plaint les “pauvres” princes William et Harry

Il ne les envie pour ainsi dire pas du tout. Élevé loin des regards indiscrets, Pierre Casiraghi n’a pour ainsi dire pas l’habitude de voir sa vie privée scrutée, lui qui n’apparaît en public que lors d’événements officiels sur le Rocher : Bal de la Rose, inaugurations, célébrations royales… à côté de cela, l’époux de Beatrice Borromeo cultive la discrétion. Une situation qui semble parfaitement lui convenir, lui qui préfère de loin préserver son intimité. “Je comprends que les gens puissent être curieux de ma famille mais il ne faut pas empiéter sur la vie privée, explique Pierre Casiraghi à Boat International. Mon intimité et celle de mon cercle proche ne regardent que nous, il faut respecter cela”.

Sa vie, le fils de Caroline de Monaco tient donc avant tout à la garder privée. Ce qui fait qu’il n’envie absolument pas la situation de deux autres princes très célèbres : William et Harry. “Les pauvres ! Bien sûr, nos situations ne sont pas comparables : la Grande-Bretagne est un très grand pays alors que Monaco est beaucoup plus petit avec des traditions bien différentes. Mais pour autant, chacun a droit à son intimité”, lance Pierre Casiraghi.

Des propos que lui et son épouse appliquent à la lettre, si bien qu’en mars 2018, Beatrice Borromeo s’était insurgée contre les fake news qui circulaient à propos de son accouchement dans la presse italienne. Sur son compte Twitter, la jeune maman de 33 ans avait poussé un coup de gueule : “Mais quand le Corriere va-t-il cesser de reprendre les fake news de #Chi comme sources ?!”, avait-elle publié.

Cet article est apparu en premier sur https://www.closermag.fr/royautes/chacun-a-droit-a-son-intimite-pierre-casiraghi-plaint-les-pauvres-princes-willia-953996